Corps et psychopathologie

40.00 55.00 

Totalité des conférences+ les 2 symposiums.

Effacer

Description

Corps et psychopathologie: Nouvelles perspectives nosographiques …Nouvelles compréhensions… Nouveaux accompagnements? Congrès de Corps et Psyché les 22 et 23 juin 2018 à Biarritz

La question psychopathologique se trouve actuellement malmenée, parfois abandonnée face au déferlement de « nouvelles » classifications, nouvelles nosographies, nouvelles théories, nouvelles demandes relayées par le champ social, politique et administratif. Les travaux des neurosciences et de la psychologie cognitive (voire comportementale) correspondraient « mieux » au souci de pragmatisme, d’efficacité, de rigueur scientifique ainsi qu’aux exigences d’évaluations et de « rentabilités » nouvelles, au risque réductif de la remédiation, la rééducation ou le redressement des seules conduites manifestes jugées inadaptées.
Doit-on face à cet ébranlement de nos pratiques et savoirs nous cantonner à une posture de résistance ou d’affrontement, entre psychopathologie dynamique et historique et ces « nouvelles » émergences ?
Ces évolutions nous obligent à remettre en chantier nos modèles, dans une écoute respectueuse des demandes sociales actuelles. Comment promouvoir une authentique psychopathologie du XXIème siècle nécessairement complexe et plurielle ? Le corps, la clinique, les liens corps-psyché – et ce sera l’argument de travail de notre congrès – ne seraient-ils pas à même de dépasser les clivages pour ouvrir à une psychopathologie clinique réactualisée. Ils pourraient représenter l’objet de pensée autour duquel confronter et articuler nos savoirs et nos théories dans une ambition plurielle et complexe, construisant une nouvelle psychopathologie. Le corps vécu, éprouvé, fonctionnel et instrumental, le corps pulsionnel, le corps représenté … un corps kaléidoscopique, tendu entre le somatique et les images de soi, en passant par le corps charnel, tonique, postural, mouvant et expérientiel qui nous oblige à une articulation des données, des savoirs et des savoir-faire.
Nous ferons dans ces journées l’hypothèse que la problématique du corps constitue le garde-fou d’une psychopathologie d’aujourd’hui ou de demain qui articule les données développementales, les avatars neuro-cognitifs et sensorimoteurs, les conditions environnementales et historiques du développement. D’une psychopathologie qui prend en compte l’économie des enjeux proprement psychiques, émotionnels, pulsionnels et inconscients qui traversent, colorent voire subvertissent toutes les potentialités du sujet dans une construction identitaire avec ses aléas, ses souffrances et ses symptômes …
Ne serait-ce pas dans ce seul tressage au lieu même du corps (pris inéluctablement dans la relation à l’autre) que s’ouvrira une psychopathologie renouvelée nécessaire à nos cliniques et à nos patients ?

PROGRAMME

VENDREDI
8h45 Accueil / ouverture Marc RODRIGUEZ
9h Rapport introductif Fabien JOLY – Corps et Psychopathologie
9h30 René ROUSSILLON – Nouvelles perspectives en Psychopathologie
10h15 Réactions/débats
10h30 Pause
11h Maurice CORCOS – Un corps qui a de l’esprit : traversées philosophiques et littéraires de l’unité psychosomatique
11h35 François GONON – Naturalisation de l’esprit ? Les neurosciences : entre argumentation de la preuve et rhétorique de la promesse
12h10 Réactions/débats
12h30 Pause déjeuner
14h SYMPOSIUMS CLINIQUES
SYMPOSIUM 1 – Modération : Marc RODRIGUEZ / Isabelle PASCAL-CORDIER
 Annick GUIGNARD – Le mystère de l’union de la parole et du corps
Carole ROUMEGOUS – Le corps de l’enfant et de l’adolescent : lieu d’expression et d’inscription de la souffrance familiale
Eric SOUTIF – Anorexique d’ici et d’ailleurs, encore et toujours
SYMPOSIUM 2 – Modération : Jérôme BOUTINAUD / Nicole GIRARDIER
Jean-Michel COQ – Traces traumatiques dans l’image du Corps : conséquences psychopathologiques
Maïté Piñeiro – Prévention précoce : le corps comme interlocuteur dans la construction du sujet
Gaëtan MUNOZ – Le polyhandicap, agglomérat de déficiences ou organisation spécifique ?
16h Pause
Plénière – Modération : Jérôme BOUTINAUD / Fabien JOLY
16h20 Pierre DELION – Corps, pathologies archaïques et psychopathologie transférentielle
16h55 Anne-Marie LATOUR – Articuler l’hypothèse psychomotrice et la psychopathologie :une ressource utile
17h30 Martine GIRARD – Habiter un corps : psychose et unité somato-psychique chez l’adulte
18h05 Réactions/débats
18h15 Fin de la première journée

SAMEDI

9h Marie-Jean SAURET – La peur du Corps ?
9h35 Régine SCELLES – Psychopathologie et handicap : une clinique qui impose de penser l’intrication corps/psyché dans tous ses états et aléas
10h10 Réactions/débats
10h30 Pause
11h Bernard GOLSE – Se savoir ou se sentir garçon ou fille (Pour une psychopathologie polyfactorielle de l’identité sexuée, entre corps et relation)
11h35 Joelle ROCHETTE-GUGLIELMI – La problématique trans-genre : une subversion théorico-clinique ?
12h10 Réactions/débats
12h30 Pause déjeuner
Modération : Fabien JOLY / Marc RODRIGUEZ
14h Sylvain MISSONNIER – D’un fantasme de corps pour deux à un fantasme de corps pour trois. Différenciation et séparation en psychopathologie
14h35 Florian HOUSSIER – Langage du corps et recours à l’acte à l’adolescence
15h10 François ANSERMET – Le temps et le Corps : vers une nouvelle psychopathologie
15h45 Réactions/ Débat
16h15 Synthèse et conclusion – Marc RODRIGUEZ
16h30 Fin du congrès

TELECHARGER LE PROGRAMME

Congrès enregistré par CONGRES MINUTE

Articles similaires ou complémentaires …