le Non et les conduites d’opposition

25.00 35.00 

Totalité des conférences.

Effacer

Description

Le Non et les conduites d’opposition  : Colloque d’enfances&PSY le 15 juin 2018.

Les périodes et les manifestations d’opposition sont constitutives du développement de l’enfant et de l’adolescent et signes de bonne santé psychique puisqu’elles permettent à l’individu en construction d’accéder au sentiment d’affirmation de soi et à la subjectivation. Les attitudes d’opposition prennent toutefois une tournure plus inquiétante lorsqu’elles s’intensifient voire s’enkystent compliquant la vie psychique de l’enfant ou de l’adolescent et les relations à son entourage. Les parents se plaignent d’un enfant tyrannique qui a pris le pouvoir à la maison ou d’un adolescent incontrôlable qui multiplie les conduites à risque. Les enseignants signalent ces enfants qui sont en peine pour se soumettre au cadre et aux exigences scolaires, manifestant refus et inhibition ou désordre et agitation. Dans le domaine du soin, les demandes sous ce motif affluent générant des mouvements contre transférentiels complexes. Les conduites d’opposition sont aussi une question récurrente du champ éducatif et de la protection de l’enfance occasionnant fréquemment des ruptures dans les parcours de vie des enfants ou des adolescents et induisant souvent des contre attitudes et un épuisement dans les équipes.
Plutôt que de réduire l’opposition à une simple entité pathologique connue dans les manuels diagnostics sous le terme de «troubles de l’opposition avec provocation», nous l’aborderons comme un symptôme riche de sens et chercherons à comprendre ce qui la sous-tend, ce qui est atteint chez ce bébé ou cet enfant/adolescent en lutte contre une part de soi ou de l’autre. Nous développerons au cours de cette journée des réflexions théorico-cliniques et des perspectives de prise en charge sur le terrain de l’école, des institutions soignantes et éducatives, dans l’esprit pluridisciplinaire d’enfances&PSY.
PROGRAMME
8h30 Accueil
9h Introduction: Jean-Louis Le Run, pédopsychiatre, médecin-chef du 1er secteur de psychiatrie infanto-juvénile de Paris,
Matinée – Du non développemental à l’opposition installée, quelles interprétations ?
9h30 Le non et l’opposition dans le développement Modérateur : Romain Dugravier, pédopsychiatre,
Centre de psychopathologie périnatale, Institut Paris Brune, CH Sainte-Anne, Paris.
Les troubles de l’opposition chez le bébé, question pertinente ou impertinente: Annick Le Nestour, pédopsychiatre, psychanalyste, Paris.
Quand surgit l’opposition : le stade anal : Sébastien Chapellon, psychologue clinicien, docteur en psychologie,
10h45 Pause
11h15 L’opposition, psychopathologie
Modérateur : Jean Chambry, chef du pôle 75109 Pourquoi non ? Quand l’opposition s’installe
Jean-Louis Le Run et Margot Weber, psychologue clinicienne, 1er secteur de psychiatrie infanto-juvénile de Paris.
L’opposition chez l’enfant autiste Anne-Sylvie Pelloux, pédopsychiatre, praticien hospitalier du 1er secteur de psychiatrie infantojuvénile de Paris, rédactrice adjointe de la revue enfances&PSY.
12h30 Déjeuner libre
Après-midi – L’opposition en pratique
14h Faire face à l’opposition dans les institutions de l’enfance Modérateur : Didier Lauru, psychiatre, psychanalyste, directeur du CMPP Étienne Marcel, Paris, directeur de publication de la revue enfances&PSY.
Les troubles du comportement à l’école : de la prévention à la «remédiation» : Marc Chevallier, professeur ressource troubles psychiques, MASESH de Paris S’opposer pour un oui ou pour un non en ITEP: Mélanie Georgelin, doctorante en psychopathologie à l’université Paris Descartes,
Le positionnement du juge pour enfants et de ses partenaires face aux conduites d’opposition des mineurs : Laurence Begon-Bordreuil, ancienne juge pour enfants au Tribunal de Grande Instance de Bobigny,
15h15 Pause
15h45 L’opposition aux mesures d’aide Modératrice : Marie Gilloots, pédopsychiatre,
Place-moi si tu peux…Sandrine Clergeau, psychologue à l’Aide Sociale à l’Enfance, thérapeute familiale, Paris.
«C’est pour ton bien !» Le pédiatre face au refus de soin de l’enfant et de l’adolescent: Sébastien Rouget, chef du service de pédiatrie au Centre Hospitalier Sud-Francilien, Corbeil-Essonnes,président de la SFSA.
Figures de l’opposition en visite médiatisée : Danielle Lefebvre, psychologue clinicienne,
CAP Alésia, Paris et Marina Stephanoff, psychologue clinicienne,
17h Fin du colloque
Colloque enregistré par Congrès Minute

Articles similaires ou complémentaires …