Le roc des passions

35.00 45.00 

Enregistrement audio des conférences.

Effacer

Description

Le roc des passions : Journées du 4ème groupe  » les 24 et 25 mars 2018

L’image du « roc » apparaît sous la plume de Freud en 1937, au terme de son article « L’analyse avec fin et l’analyse sans fin », pour signifier ce à quoi le processus analytique se heurte, une résistance telle que « tout reste en l’état ». Pour Freud, la résistance majeure est déterminée par le refus du féminin et l’angoisse de castration et le « roc », « roc d’origine », c’est le « biologique » (le corps ?).
L’image du « roc » fait retour dans le N°17 de Topique, (avril 1976), intitulé « Le roc du primaire », dont les articles tentent une élaboration psychanalytique de la dépression et de l’angoisse de mort. Ainsi, le « roc » serait cet objet fixe et minéral sur lequel viendraient casser les flots associatifs, sans rien changer à l’immuable infantile : la question de l’inanalysable se pose ici.
Le « roc des passions » reprend donc la même question du point de vue, cette fois, de ce qui fixe l’être humain au-delà ou en deçà de toute raison, pour l’enfermer dans une jouissance aliénante, une pulsionnalité impérieuse ou une répétition d’actes vains. Dans le processus analytique, tout semble « rester en l’état » à cet endroit où le « roc », immobile, demeure indifférent à tout.
Au cours de ces Journées, la question sera abordée selon plusieurs versants, d’autant que, du singulier au pluriel, de la passion aux passions, s’ouvre une riche polysémie qu’il vaut la peine d’explorer.
Avec deux exposés, nous évoquerons l’inanalysable auquel chacun dans sa pratique se heurte, selon des cliniques du transfert différentes et souvent surprenantes.
Nous aurons un aperçu du rapport entre les passions et le Droit, rapport complexe, propice au débat et à la réflexion. Que la loi tend-t-elle à tenir, juguler, réguler des effets des passions humaines, c’est une question qui sera soulevée.

SAMEDI 24 MARS 2018
Matinée modérée par Robert Dubanchet, (Membre du IVème Groupe, Lyon)
9h15 Accueil
9h50 Le mot du Président
10h00 Ghyslain Lévy, (Psychiatre, Psychanalyste, Membre du IVème Groupe, Paris)
« Le roc passionnel du transfert »
10h45 Pause
11h15 Jean-Michel Hirt: (Psychanalyste (Titulaire APF, Paris), Professeur de psychopathologie)
« Oublier son image »
12h00 : Discussion
Après-midi modérée par Robert Colin, (Membre du IVème Groupe, Rennes)
14h15 Lecture par René Hernandez, Comédien, Paris
14h45 Béatrice Dulck, (Psychanalyste, Membre de la SPF, Paris)
« L’absence des passions est ce qui fait l’essence même du Droit » : en sommes-nous si sûrs ? »
15h30 Georges Gaillard, (Psychanalyste, Membre du IVème Groupe, Lyon)
« Comblement, dépossession, aliénation : l’institution, une scène pour les passions »
16h15 Pause
16h45 Marie Aguera, (Psychanalyste, Membre du IVème Groupe, Lyon)
« Passions de l’âme – Antiquité chrétienne et tourments contemporains »
17h30 Discussion

DIMANCHE 25 MARS 2018
Matinée modérée par Pascal Herlem, (Membre du IVème Groupe, Annecy)
9h45 Accueil
10h00 Lecture par René Hernandez, (Comédien, Paris)
10h30 Maurice Rey, (Participant aux activités scientifiques du IVème Groupe, Arles)
« Le retournement des marmottes – Envie et passion oedipienne dans l’enfance »
11h15 Pause
11h30 Paul Fournel, (Écrivain, Paris)
« Une passion (pas si) tranquille »
12h15 Discussion
13h00 Fin

Journées enregistrées par CONGRES MINUTE

Articles similaires ou complémentaires …