le mensonge

20.00 50.00 

Totalité des conférences.

Effacer

Description

Colloque de la RFP en février 2015 sur le mensonge

Le mensonge n’est pas un concept psychanalytique. Mais Freud en a, dès 1895, avec le « proton pseudos hystérique », repéré tout l’intérêt, qui signe l’existence de la réalité psychique. Chez l’enfant comme chez l’analysant, l’apparition de la tentation de la dissimulation, de l’omission, du refus ou de l’impossibilité de dire n’exprime-t-elle pas une possibilité de dégagement et d’autonomie offerte au sujet ? Ainsi, Piera Aulagnier faisait du droit au secret la condition de la pensée. De la psychopathologie quotidienne et dumot d’esprit à l’apparition du mensonge chez l’enfant et au mensonge pathologique, les territoires du mensonge intéressent toute la psychanalyse, à commencer par la définition du transfert comme « fausse liaison ». Mais le mensonge apparaît aussi dans des pathologies graves comme expression de troubles narcissiques de la personnalité, voire d’organisations narcissiques destructrices, perverses ou psychotiques. La mythomanie en témoigne, version pathologique du registre de la toute-puissance infantile, du déni de la castration, d’une folie d’emprise sur autrui et sur le monde. Ce sont ces territoires que nous vous invitons à explorer au cours de ce colloque : questions sur la vérité et l’identité, l’idéalisation et le clivage du moi, de l’approche freudienne aux élaborations contemporaines.

PROGRAMME
Ouverture du colloque par Bernard Chervet et Françoise Coblence
14 heures-Table ronde
Modératrice : Isabelle Martin Kamieniak
Fanny Dargent: Trompe l’oeil : la vérité, contre-nature
Élisabeth Cialdella Ravet: Le livre des mensonges
Maurice Khoury: Mensonge blanc, droit au secret et démenti
15h45 – 16h15 Pause
16h15-Table ronde
Modératrice : Béatrice Ithier
Antonino Ferro:Pinocchio, ne dis pas de mensonges !
Nicolas de Coulon:La fin du mensonge
Michel Granek:Histoire de faussaire
17h45-Conclusion:Chantal Lechartier-Atlan

TELECHARGER LE PROGRAMME EN PDF

Articles similaires ou complémentaires …