finir l’adolescence

20.00 50.00 

Totalité des conférences.

Effacer

Description

Colloque de la RFP en février 2013 sur finir l’adolescence

En ces temps où les adolescents affichent plus que jamais pour eux-mêmes et pour tous une « soif d’illimité », formant ainsi une nouvelle « royauté » narcissique virtuelle, finir l’adolescence peut s’entendre comme une injonction surmoïque tout autant qu’une aporie. Finir l’adolescence dans ce contexte expose à l’épreuve du temps et de la chute narcissique, au devenir sujet de soi-même, de son sexe de femme ou d’homme et de ses choix d’objet, éveille l’angoisse de castration face aux passages symboliques pour devenir adulte. Finir, passer, devenir, imposent à nouveau la mesure de la solidité des limites internes et de l’identité, la qualité des modalités introjectives comme celles de la réponse de l’objet, des parents, du socius.
C’est à la clinique de l’in-finir que les patients convoquent essentiellement les psychanalystes, quand le travail psychique est en panne derrière les façades adaptatives, quand l’amorce d’une vie de couple, d’une profession, d’une future parentalité exacerbe des conflits inconscients restés silencieux, ou provoque des désorganisations psychopathologiques sévères. Comment finir ? Pourquoi finir ? Et si « une position adolescente » s’organisait de façon heureuse comme une source de la potentialité créative tout au long de la vie ?

                          PROGRAMME
14h00 – 15h30
Table ronde Modératrice – Klio Bournova
Irène Ruggiero – Adolescence terminable et interminable
François Richard – L’analyse après coup de l’adolescence dans la cure d’adulte
Fanny Dargent – Devenir femme : un arrachement sans fin ?

16h-17h45
Table ronde Modérateur – Abdel-Karim Kebir
Jean-Yves Chagnon – Finir l’adolescence sans perdre l’infantile
Nathalie Zilkha – « Finir » l’adolescence sans « en finir »
Jean-Paul Matot – Etendre l’adolescence

17h45 Conclusion : Sesto-Marcello Passone

TELECHARGER LE PROGRAMME EN PDF

Articles similaires ou complémentaires …