Faire couple aujourd’hui, une aventure incertaine

20.00 30.00 

Enregistrement audio des conférences.

Effacer

Description

Faire couple aujourd’hui, une aventure incertaine : journée d’étude organisée par l’Association Regards le 5 juin 2018 près de Toulouse.

De nos jours le couple questionne. Même s’il continue à représenter une valeur forte il ne va plus de soi, qu’il s’agisse de se rencontrer ou de vivre ensemble.
Certes, désormais l’amour est central, mais justement qu’en est-il dans une société où l’individu est devenu roi ? Se réaliser passe aujourd’hui dans le rapport à l’autre, ce qui confère une importance inouïe au conjoint, mais aussi à l’enfant, comme moyen d’épanouissement. Dès lors entre la volonté d’autonomie et la tentation fusionnelle les tensions sont multiples, et les couples tentent de les réguler de différentes manières : sous la forme classique de l’adultère, mais surtout en proposant de nouvelles façons de vivre, la non cohabitation, l’échangisme, le polyamour, ou en formant des couples successifs. Ces solutions incertaines varient en fonction des milieux sociaux et des croyances religieuses, mais, à l’heure où les séparations sont devenues chose banale et les replis sur soi des plus fréquents, l’idéal du couple est partout réaffirmé, jusque dans la promotion des couples de même sexe.
L’irruption d’internet dans la constitution des couples dès le début du XXIe siècle est venu accentuer l’ambivalence, d’abord en ouvrant le champ des possibles, puis par la prolifération de sites spécialisés basés sur le partage (d’un même milieu, d’un loisir, d’une croyance, d’une sexualité…). Tout est alors possible, de la rencontre d’un soir au projet pour la vie. Tous ces paradoxes qui agitent le couple moderne induisent une recherche, parfois éperdue, de pérennisation conjugale, sans que le résultat puisse être acquis, y compris à 80 ans !
Plongés dans ce bouleversement de la vie personnelle, les travailleurs sociaux sont interpellés quant aux meilleures façons de répondre au désarroi de couples ou de parents.
La réflexion développée dans cette journée vise à prendre du recul face à cette effervescence conjugale et la pluralité des références qui l’anime. Construit autour du livre de Gérard Neyrand L’amour individualiste. Comment le couple peut-il survivre ? Elle se nourrit des interventions de Marie-Carmen Garcia sur l’extraconjugalité durable, de celle d’Emmanuel Gratton sur les conjugalités gay et lesbienne, et se termine sur les réflexions cliniques d’Isabelle Tamian sur la complexité offerte par la dimension psychique de l’union conjugale.

VOIR LE PROGRAMME

journée enregistrée par CONGRES MINUTE

 

Articles similaires ou complémentaires …