L’enfant de la psychanalyse

30.00 70.00 

Totalité des conférences.

Effacer

Description

Colloque APF le 21 janvier 2017

L’enfant de la psychanalyse

La psychanalyse a fait naître dans la culture un enfant scandaleux, un être sexuel pervers polymorphe. Elle l’a engendré à partir de l’analyse des adultes, grâce à ce que celle-ci dévoile : la présence de l’infantile à la source des névroses et au coeur de l’expérience du transfert. L’enfant de la psychanalyse révèle au monde que l’homme n’est pas l’adulte qu’il croyait être, qu’il n’est pas maître en sa demeure, bouleversant ainsi les hiérarchies établies de la culture, troublant la pensée, heurtant l’esprit, et inquiétant les moeurs. L’enfant « réel », quant à lui, bien avant son aptitude à une sexualité pubertaire et son issue génitale, est en proie à des excitations pulsionnelles qui ont du mal à trouver la voie de la décharge. Ce qu’il ne peut dériver vers des activités sublimatoires, il lui reste à le combattre avec les moyens du bord en refoulant la part inadmissible et intraitable de ce sexuel infantile. Ce passé qui ne passe pas, que le transfert conjugue au présent, est l’objet même de la psychanalyse. Infantile, inconscient, transfert… ces trois indissociables sont au fondement de l’expérience de la cure.L’enfant de la psychanalyse post-freudienne est-il fait de la même chair ? La démesure schizo-paranoïde et dépressive de l’enfant kleinien en fait un être primitif toujours au bord de la folie. Le chaos et la mélancolie
de l’enfant winnicottien en appellent au holding et à la continuité d’être. Moins sexuel et plus traumatisé,L’enfant de la psychanalyse contemporaine est plus proche de l’état de détresse et de la fragilité narcissique que du débordement pulsionnel. Le règne de la perte a succédé à celui de l’excès, ce qui n’est pas sans conséquences sur les conceptions de la pratique analytique.L’enfant de la psychanalyse n’est pas « tout l’enfant ». La psychanalyse aurait-elle eu parfois tendance à l’oublier ? Cette inclination a nourri un certain impérialisme psychanalytique, lequel a produit quelques dégâts et largement contribué aux violentes critiques dont la psychanalyse a été l’objet, nourrissant les résistances à son égard et exacerbant le souhait d’évacuer le scandaleux bébé freudien avec l’eau du bain.

Intervenants :
J.André, J.M.Levy, M.Gribinski, J.C.Rolland, D.Suchet, E.Gomez-Mango, B.Golse, K.Nassikas

Colloque enregistré par CONGRES MINUTE

TELECHARGER LE PROGRAMME EN PDF

Articles similaires ou complémentaires …