Apprendre par corps

70.00 

Totalité des conférences en vidéo

Description

Apprendre par corps : colloque du Centre Claude Bernard le 27 mars 2024 à Paris

Lilou se déplace avec aisance sous le regard de son papa. Elle croise sur son chemin un trou sur le sol, elle y plonge son doigt, puis c’est un cube qui retient son attention, elle le met à la bouche l’explore avec minutie avec sa langue puis avec ses doigts. Durant ces expériences, elle regarde son père qui commente la scène en disant « c’est un trou », « c’est le dedans ». Lilou reprend ses investigations et croise un carton dans lequel elle rentre, elle s’y pelotonne et s’adressant à son papa elle dit « dans, dans ».

Dès la naissance, nous utilisons notre corps pour découvrir le monde mais aussi pour construire des apprentissages fondamentaux qui serviront de socle aux opérations psychiques et cognitives ultérieures.
Quelles sont les relations entre corps et psychisme ?
Quelle est la place de la dimension corporelle dans les apprentissage ?
Comment le corps, par les tatouages et sa mise en scène est-il aujourd’hui appelé pour soutenir le narcissisme et/ou l’identité, quels liens avec les apprentissages ?
Nous commençons à construire des connaissances, à partir de nos premières praxies, de nos capacités sensorielles, motrices et psychiques. Ainsi lorsque ces expériences sont réalisées au sein de relations contenantes et empathiques l’enfant se découvre et concomitamment l’autre puis il appréhende l’espace qui l’entoure.

Tout au long du développement, le corps reste le vecteur clé pour la découverte du monde et l’acquisition des savoirs. En bougeant, courant, jouant, l’enfant développe son équilibre, sa coordination, ses possibilités de concentration mais aussi il construit des savoirs.
Par le contrôle du geste, la motricité fine se développe et soutient l’apprentissage de l’écriture
et du dessin.
La psychanalyse s’est toujours située dans un rapport ambivalent au corps. La pulsion serait la représentante psychique de ce qui vient de l’intérieur du corps postulant implicitement que le corps n’est pas l’objet de la psychologie.

Sur un autre plan la psychanalyse voit le Moi comme « un Moi avant tout corporel ». C’est donc au sein de cette dialectique que doit se tisser le rapport entre corps et psychisme. Cette dualité est à comprendre comme une invitation au dialogue entre ces deux espaces. Winnicott, Bion, les avancées neuroscientifiques ne font que confirmer cette intrication profonde entre le corps et la construction du psychisme.

C’est sur ce thème et sur les questions que cela éveille que nous avons souhaité vous inviter à la réflexion.

PROGRAMME

MATIN

Présidente : Natalie BAYLE, Pédopsychiatre, Psychanalyste.

Modérateur : Christophe PERROT, Directeur du Centre Claude Bernard, Psychanalyste.

9h00 : Fabien JOLY : Psychanalyste, psychologue clinicien, psychomotricien, docteur en psychopathologie, président de l’association : Corps et Psyché.

  • Le corps et les liens corps/psyché dans la clinique de l’enfant et la psychopathologie développementale (Enjeux thérapeutiques, enjeux éducatifs et enjeux pédagogiques).

9h40 : Discussion avec la salle

10h00 : Adrien TEILLET : Psychomotricien.

  • À prendre ou à laisser, Apprendre à l’essai

10h30 : Discussion avec la salle

10H45 : PAUSE

11h15 : Hervé CHAPELLIERE : Psychothérapeute. Extrait de film

11h30 : Stéphane SANCHEZ : Psychopédagogue.

  • Constructions en psychopédagogie

12h00 : Discussion avec la salle

12H15 : DÉJEUNER

APRÈS MIDI

Présidente : Amandine BUFFIERE, Pédopsychiatre, Directrice Médicale du Centre Claude Bernard.

Modérateur : Albert LOUPPE, Pédopsychiatre, Psychanalyste, Directeur de l’Institut Claparède.

13H45 : Emmanuel BRASSAT : Professeur de philosophie chez UCP IUFM de Versailles.

  • Le corps des apprentissages à la conjonction inconsciente des perceptions et du langage

14h20 : Discussion avec la salle

14h45 : Hervé CHAPELLIERE : Psychothérapeute. Extrait de film

15h00 : Claudine JOVELLAR VIGNON, Orthophoniste et Véronique CHAPERON : Orthophoniste.

  • Toucher, regarder, écouter Le corps en orthophonie

15h30 : Discussion avec la salle

15h45 : Denis BOCHEREAU : Pédopsychiatre.

  • Corps à corps, tête à tête, pied à pied…Une pratique pédopsychiatrique psychodynamique Ou : Soigner par le vide ?

16h15 : Discussion avec la salle

16h30 : Conclusion : Michel BOTBOL, Pédopsychiatre, Psychanalyste.

17h00 : FIN DE LA JOURNÉE.

 

Articles similaires ou complémentaires …