la vie psychique à tout prix colloque SPP

35.00 70.00 

Totalité des conférences

Effacer

Description

Colloque de la SPP du 19 novembre 2016 sur la vie psychique à tout prix

ARGUMENT
L’horreur des violences auxquelles nous confronte la succession d’attentats et de tueries en nombre nous soumet à une forme particulière de traumas en continu.L’effet cumulatif des chocs désorganisants court -circuite la temporalité nécessaire aux réaménagements économiques post -traumatiques. L’ampleur de la destructivité agie et l’imprévisibilité des attaques peuvent induire un état de sidération ou d’effroi qui exigera des forces psychiques de résistance et de redéploiement singulières pour ne pas céder à l’abattement ou à la paralysie. Mais l’effroi peut il s’élaborer?Le travail d’après-coup trouvera-t-il sa place dans la continuité des déchirures intrapsychiques infligées, lorsque la temporalité perd sa profondeur, fixée dans l’attente et la crainte des coups à venir, et que nos facultés de penser sont engluées dans le lourd travail psychique de défense de survie face à l’angoisse diffuse en panne de moyens d’anticipation?Dans ce contexte, nos idéaux scientifiques, esthétiques et moraux se trouvent bouleversés par les expressions destructrices d’un narcissisme pathologique qui glorifie l’auto et l’hétéro destruction. Dans la collusion entre les idéologies de la terreur et la psychopathologie, le sur moi collectif devient porteur de commandements de transgression et de déchaînement pulsionnel.
L’idéal du moi est perverti et détourné au profit d’un moi idéal grandiose d’invincibilité dans la réalisation
jouissive des massacres de foules.Ne pas céder à l’urgence de la rétorsion ou de la réparation, aux contre-agirs de toutes sortes, sans se laisser gagner non plus par le désinvestissement, implique des changements dans notre économie comme dans notre appréhension de la vie.Comment le travail analytique permettra-il le dégagement des mécanismes de survie et l’élaboration du trauma au profit d’une économie et d’une dynamique de vie pour relancer la vie psychique et la réinscrire dans le temps et la relation à l’autre ? L’urgence pour les psychanalystes se situe là:la vie psychique, avant tout, malgré tout, à tout prix

PROGRAMME

MATIN : 08h30 – 12h45
08h30 : Accueil des participants
09h00 – 09h20 Film : 90 ans de SPP. Les débuts de la SPP en 1926
09h20 – 09h45 OUVERTURE DU COLLOQUE
Allocution de Denys RIBAS, Président de la Société Psychanalytique de Paris
Présentation du colloque : Évelyne CHAUVET, Secrétaire scientifique
09h45 – 10h45 Introduction : L’URGENCE ET LE TEMPS
Président de séance : Laurent DANON-BOILEAU (SPP)
Pr Thierry BEAUBET (Hôpital Avicenne), Patrice LORAUX, philosophe
10h45 – 11h05 PAUSE
11h05 – 12h35 LA VIE PSYCHIQUE MALGRE TOUT
Président de séance : Thierry BOKANOWSKI (SPP)
Robert ASSÉO (SPP), René ROUSSILLON (SPP), Jean-Claude STOLOFF (SPRF)

12h35 PAUSE DÉJEUNER

14h00 – 15h30 REDÉPLOIEMENTS
Présidente de séance : Françoise COBLENCE (SPP)
Jacques ANDRÉ (APF), Michel GRANEK (SPI), Isabelle MARTIN-KAMIENIAK (SPP)
15h30 – 15h50 PAUSE
15h50 – 17h20 AMOUR DE LA VÉRITÉ ET PERVERSION DES IDÉAUX
Président de séance : Jean-Louis BALDACCI (SPP)
Catherine CHABERT (APF), Gilbert DIATKINE (SPP), Patrick GUYOMARD (SPF)
17h20 – 18h10 Julia Kristeva (SPP) : « INTERPRÉTER LE MAL RADICAL »
18h10 –18h25 Conclusions : Denys RIBAS
18h30 FIN DU COLLOQUE
TELECHARGER LE PROGRAMME EN PDF

Articles similaires ou complémentaires …