et si le handicap n’était pas une tragédie ?

30.00 70.00 

Totalité des conférences.

Effacer

Description

colloque du SIICLHA le 29 et 30 novembre 2014 à l’université de Boulogne Billancourt

Le handicap n’est pas dans un rapport d’opposition binaire avec la normalité, mais, comme le suggère G. Canguilhem, dans un nouveau registre du fonctionnement du vivant. Ainsi, les connaissances acquises dans le domaine du « hors-norme » permettent d’éclairer et d’enrichir celles du fonctionnement normal Dans cette perspective, le handicap ne peut être réduit à la pathologie dès lors qu’il s’impose comme une expérience d’altérité. L’altérité est ici à entendre comme l’appel à reconnaître l’autre en soi avec la part d’inquiétante étrangeté qui nous rend si souvent étrangers à nous-mêmes. La figure du handicap n’est plus alors « extérieure à soi », mais, intrinsèquement, profondément liée à notre condition humaine, source de connaissances et de savoirs. Ce positionnement nous invite à considérer la personne handicapée, sa famille et le groupe non seulement en termes de manque et de négatif, mais, tout autant, en termes de potentialités créatrices. Et, force est de constater, combien la culture du handicap est classiquement prolixe sur les premières et laconique sur les secondes. Or, justement, une fois n’est pas coutume, nous souhaitons explorer à l’occasion de ce 9ème colloque international du SIICLHA les trajectoires fécondes de la confrontation au handicap allant parfois jusqu’au dépassement de soi. Cette direction pourrait paraitre provocatrice, en fait, elle s’inscrit dans la continuité de tout un cheminement des réflexions théoriques et cliniques de ces dernières années au SIICLHA.
                                                                            PROGRAMME
VENDREDI 28 NOVEMBRE 2014
18h00 Accueil des participants
18h30 Ouverture du SIICLHA par Sylvain MISSONNIER et Marcela GARGIULO
19h00 Conférence inaugurale, Pom BESSOT et Philippe LEFAIT, auteurs de : « Et tu danses, Lou ». Lecture
dramatique et discussion : Catherine CHABERT
SAMEDI 29 NOVEMBRE 2014
Président de la matinée : Luc VANDEN DRIESSCHE
8h50 Ouverture d’Ewa DROZDA, Directrice de L’Institut de Psychologie.
9h00 Introduction : Sylvain MISSONNIER et Marcela GARGIULO
9h30 Patrick BEN SOUSSAN « Congédiant le soleil radieux »
Pourquoi le handicap tirerait le verrou sur les beaux jours ?
10h00 Discutante : Isabelle GERNET
10h15 Discussion avec la salle
10h30 PAUSE
11h00 Table ronde : De l’ordinaire du tragique
Simone KORFF-SAUSSE : Éloge des défenses maniaques
Régine SCELLES : « Même pas tragique », peuvent dire les enfants !
Raphaëlle PÉRETIÉ : Petits moments non-tragiques en institution
12h15 Discussion avec la salle

Président de l’après midi : Manuella De LUCA
17h00 Bernard GOLSE : L’autisme au fil du handicap
17h30 Discutante : Chantal LHEUREUX
17h45 Benoît VERDON : Vieillir un naufrage
18h15 Discutant : Roger SALBREUX
18h30 Discussion avec la salle
19h00 Fin des travaux
DIMANCHE 30 NOVEMBRE 2014
Président : François MARTY
09h00 Alain FERRANT
Blaise Cendrars: Blessures et écritures
09h30 Discutante : Estelle LOUËT
09h45 Discussion avec la salle
10h00 PAUSE
10h30 Anne AUBERT et Pierre ANCET Handicap, transfert et contre-transfert dans la scène psychanalytique
11h15 Le handicap est-il moins envisagé comme une tragédie dans les pays anglo-saxons ?
Valérie SINASON (communication en anglais) et Michel DESJARDINS
Discutante : Simone KORFF-SAUSSE
11h45 Discussion avec la salle
12h00 Conclusion : Albert CICCONE
12h30 Perspectives : Albert CICCONE, Marcela GARGIULO, Simone KORFF-SAUSSE, Sylvain MISSONNIER

TELECHARGER LE PROGRAMME EN PDF

Articles similaires ou complémentaires …