STOP DSM

20.00 50.00 

Totalité des conférences.

Effacer
UGS : N/A Categories: , , Tags: , , , ,

Description

Journée d’étude : STOP DSM le 21 novembre 2014

Il y a 4 ans, ils appelaient à en finir avec le carcan du DSM et à son boycott. Leurs critiques concernaient l’hégémonie de ce système unique, l’illusion de scientificité sur laquelle il repose, les scandaleux conflits d’intérêts, la régression de la pensée et l’appauvrissement de la clinique qu’il génère, sur fond de croyances et de préjugés moraux débouchant sur une nouvelle normativité sociale et comportementale qui touche tout le monde et spécialement les enfants.
Aujourd’hui, si le DSM, un an après la publication de sa version 5, n’est pas mort, son projet de réduire la psychiatrie à une langue universelle standardisée et formatée est caduc et de nombreuses critiques argumentées s’ajoutent aux leurs, de toute part dans le monde, provenant :
– des usagers de la psychiatrie, qui constatent les limites et dangers de son emprise et interrogent le service rendu par les pratiques qui s’y réfèrent en santé mentale
– des responsables politiques qui s’intéressent aux politiques de santé publique et à leurs coûts
– des chercheurs et par les étudiants qui questionnent sa validité clinique et sa scientificité
– Enfin, le DSM est jugé inadéquat par les tenants de la neurologie des fonctionnements mentaux tel le NIMH qui ne souhaite plus s’y référer.

                                                                                                       PROGRAMME

13 h 30 : Accueil
14 h – Patrick Landman (I.C.S STOP DSM) : Introduction
14 h 15 – Allen Frances : « Ethical psychiatry diagnosis » (traduction simultanée)
Psychiatre, chercheur, Professeur Émérite à la Duke University of California (USA). A rédigé le rapport sur « les troubles de la personnalité » du DSM III, a dirigé le DSM IV et a été un témoin privilégié de la rupture entre psychiatrie et psychanalyse aux USA dans les années 70.
15 h – Discussion : Guy Dana (I.C.S STOP DSM)

15 h 15 – Interventions courtes depuis la salle
animées par Jean-François Solal et Dominique Tourrès (I.C.S STOP DSM) :Jean Chambry Pédopsychiatre, chef de pôle, Fondation Vallée, Gentilly Patrice Charbit Président de l’AFPEP SNPP
Patrick Chemla Psychiatre, Collectif des 39 Jean Garrabé Psychiatre honoraire des hôpitaux, membre honoraire de l’Association mondiale de psychiatrie, ayant contribué à l’élaboration de la CFTMEA, de la CIM 10 et à celle de la future CFTMA Laure Woestelandt, Manuel Rubio, Reda Boukakiou Internes en psychiatrie

16 h 15 – Gérard Pommier (I.C.S STOP DSM) :Pourquoi les psychanalystes s’engagent ?
16 h 45 – Pat Bracken :« Critical thought as a positive force for change in mental health” (traduction simultanée)
Psychiatre consultant et directeur clinique des services de la santé mentale à West Cork. Professeur de philosophie, University of central Lancashire au Royaume uni. Formateur en Psychiatrie à Birmingham. Parmi les fondateurs de la « Critical Psychiatry ». Travaille en étroite collaboration avec les usagers et s’occupe des réfugiés et demandeurs d’asile.
17 h 30 – Discussion : Jean-Jacques Tyszler (I.C.S STOP DSM)

17 h 45 – Interventions courtes depuis la salle animées par Bernard Odier et Geneviève Nusinovici (I.C.S STOP DSM) :Mireille Battut Présidente de l’association « La main à l’oreille »
Marcel Hérault Président de Sésame Autisme Gestion et perspectives, Président d’honneur de la Fédération « Sésame Autisme »Chantal Roussy
Vice Présidente de l’UNAFAM Florence Leroy Advocacy France Josée Van Remoortel Mental Health Europe

18 h 45 – Tristan Garcia-Fons (I.C.S STOP DSM) : Conclusion et perspectives

TELECHARGER LE PROGRAMME EN PDF

Articles similaires ou complémentaires …